Everplaces

La Colombe d'Or

Saint-Paul-de-Vence, France Saint-Paul-de-Vence, France
Sleep
La Colombe d'Or. Saint-Paul-de-Vence, France
2
Note

'hôtel restaurant de Saint-Paul de Vence est un mythe, un lieu iconique et mystérieux où les artistes n'ont cessé de puiser leur inspiration et de se rencontrer... La Colombe d'Or reste aujourd'hui un des trésors de Provence. Portrait d'un lieu culte.

Par Caroline Taret - Photos La Colombe d’Or - 28 Novembre 2011

L'histoire de la Colombe d'Or est d'abord une histoire de famille, de personnes qui se font appeler par leurs prénoms et nouent depuis presque un siècle des relations intimes et sincères avec les artistes de leur temps : Paul, Titine, Francis, François, Danièle ou encore Pitou ont créé puis préservé un lieu d'exception. Et l'exception de ce lieu ne tient pas qu'à son architecture et environnement mais à quelque chose d'immatériel, un sentiment, une émotion qui transpire des vieilles pierres, des rires et des souvenirs, quelques fantômes et les stigmates d'un siècle de création. Avant de devenir dans les années 1920 une auberge composée d'une bonne table et de trois chambres, la Colombe d'Or est un café, un lieu de

rendez-vous au centre du village de Saint-Paul de Vence. C'est Paul Roux et son épouse Titine qui sont à l'origine de la Colombe et qui lui insuflent un état d'esprit accueillant et bienveillant : leur amour des artistes les incite à leur ouvrir les portes de leur établissement en échange de leurs oeuvres : c'est l'amorce d'une collection incroyable. Paul Roux apprécie autant l'oeuvre de Picasso, Matisse, Miro, Léger que leur compagnie faisant rapidement de sa 'Colombe' un centre culturel autant qu'un lieu de villégiature. La Colombe devient un repaire de bandes, un lieu propice à la réunion de tribus, attirant par sa table et sa compagnie le monde du cinéma et de la littérature.

Si les murs pouvaient raconter des histoires, ils retranscriraient le coup de foudre d'Yves Montand et Simone Signoret au bord de la piscine, les soirées arrosées des équipes de films cultes, Les Visiteurs du Soir emmené par Marcel Carné et Jacques Prévert en 1941 ou encore celle du Salaire de la Peur en 1953 avec Henri-Georges Clouzot, et le trio Ventura-Montand-Reggiani. Le cinéma entretient depuis un rapport émotionnel avec la Colombe d'Or qui accueille encore aujourd'hui les plus grandes stars en toute discrétion. Comme les écrivains qui ne cachent pas leur amour pour le lieu que certains considèrent comme un écrin
ropice à l'inspiration. Quant à nous, nous nous prenons à imaginer un dîner improbable, tel le Nighthawks d'Edward Hopper, sorte de tablée idéale : Picasso, Calder, les Montand, BHL, Prévert, Romy Schneider... La Colombe d'Or est certes un lieu mythique mais c'est aussi un superbe repaire dont l'ambiance un rien vintage séduit dès que l'on passe la porte. Maintenue dans son jus, l'auberge continue de refléter les ambitions premières de la famille Roux à savoir un lieu familial, authentique, simple et convivial. Une justesse qui s'avère extrêmement chic... Pas de fioriture dans le décor mais des oeuvres remarquables et époustouflantes d'autant que placées ici par ceux qui les ont créées : le Stabile de Calder anime de ses pastilles colorées

le bord de la piscine, la fresque en céramique de Fernand Léger veille sur votre déjeuner à l'ombre des figuiers et un portrait de Picasso toise les convives de son regard perçant. A quelques pas de cet hôtel qui comprend aujourd'hui 13 chambres et 12 appartements, la Fondation Maeght continue de placer l'art au centre d'une visite sur les collines du petit village perché de Saint-Paul de Vence, encourageant les amateurs d'histoires, à ressentir les lieux de vie de grands créateurs... et de ceux qui les aiment.

Save and share places you love
with Everplaces

Sign up